Rentrée Cultura
 

Notre histoire

Destins croisés

C’est près des berges de la Seine que la rencontre de Charles Laclef, l’apothicaire ancêtre de la famille Lefranc, et Jean Siméon Chardin, futur peintre de renom, permettait il y a près de 300 ans de donner naissance à ce qui est aujourd’hui l’une des plus belles marques d’huiles extra-fines. Ensemble, ils donnent naissance à l’industrie des beaux-arts, à la croisée de la passion et de la science.


 

Dans les années 50, quand la modernité insuffle un renouveau dans l’art, la rencontre avec la famille Bourgeois change le cours de l’entreprise. Ensemble, ils deviennent pionniers dans la production de peintures d’ordres variés et font de Lefranc bourgeois une marque d’avant-garde plurielle et incontournable.

Il aura fallu trois siècles pour que l’histoire de l’art s’écrive, là, sous les yeux de la famille Lefranc, par les mains de mille artistes. Elle perdure encore à chaque trait, à la croisée de la passion et de la science.


 
Savoir-faire, comment-faire

Il y a près de 300 ans, Lefranc Bourgeois libérait les peintres en mettant au point le tube qui leur ferait prendre l’air. Près de trois siècles plus tard, Lefranc Bourgeois libère à nouveau les peintres en leur permettant de libérer leurs émotions au travers d'une couleur qui devient matière-émotion.

Ce savoir-faire à la française se transmet depuis des générations dans les familles Lefranc et Bourgeois. Aujourd’hui encore, chaque peinture est créée avec le même soin, dans les ateliers du Mans.


 

Au fil des ans, la recherche dans les ateliers Lefranc donne naissance à la découverte de couleurs qui ont marqué l’histoire, devenues incontournables aujourd’hui sur la palette des artistes. Avec la volonté de toujours repousser les limites du champ des possibles de la peinture, Lefranc Bourgeois s’est imposé comme une marque d’avant-garde plurielle et incontournable.


Libérez vos émotions

Peindre, c’est partager ses émotions et exprimer ce que les mots ne peuvent dire. Chercher, ressentir, inlassablement se perdre dans un monde de couleurs. Chaque émotion sculpte la matière dans un lâcher prise que la toile immortalise.

Le peintre fait corps avec la matière. Il mélange, essaie, construit et déconstruit jusqu’à atteindre cet instant où la couleur s’exprime : poésie silencieuse, émotion pure, frisson de plaisir.


 

C’est ce travail, entre artisanat et science, cette quête de la matière idéale et sans concessions qui permet à Lefranc Bourgeois de partager avec tous les passionnés plus qu’un pigment : une peinture-matière, une palette d’émotions intemporelle. Car qui parle le langage du peintre le sait : c’est la couleur qui fait d’un croquis une œuvre. Elle est la chair du tableau, le langage du peintre : l’émotion devenue matière.


Une couleur-matière

Car la pureté du pigment ne saurait se suffire à parler le langage du peintre, Lefranc Bourgeois s’attache à faire de chaque couleur plus qu’une simple teinte : une véritable matière à émotions vivante et charnelle, modulable à l’infini au grès des inspirations du peintre, qui marque chaque toile d’une empreinte immuable, celle du peintre libérant ses émotions.