Cultura et Hatier vous expliquent la réforme scolaire

Pourquoi réformer l'école et le collège ?
L'école, confrontée à la diversité de ses élèves, doit gagner le pari de leur réussite et s'adapter aux enjeux d'aujourd'hui.
Les programmes qui n'ont pas été revus depuis près de 10 ans pour certaines matières étaient décriés par les enseignants car jugés encyclopédiques et peu adaptés

En quoi cette réforme est-elle exceptionnelle ?
Il ne s'agit pas uniquement d'une réforme du contenu des programmes. C'est toute la philosophie d'apprentissage et la pédagogie qui sont repensées.
L'objectif de cette réforme est d'apprendre à l'élève à réfléchir en lui donnant de la méthode et en développant ses compétences (argumenter, justifier, reformuler, raisonner& ) sur un cycle de 3 ans. Le savoir-faire est privilégié au savoir par coeur.
Plus que sur les contenus, le changement porte sur les démarches : travailler autrement, évaluer autrement.

Ca va changer quoi pour mon enfant ?
Les cycles sont désormais sur 3 ans.
Tous les programmes s'appuient sur un socle commun de compétences, de connaissances et de culture dont l'acquisition se valide en 3e avec le brevet. Les nouveaux programmes mettent en avant des compétences à acquérir sur des cycles de 3 ans ce qui va permettre à l'enseignant de s'adapter aux besoins et au rythme de ses élèves. Il s'agit de donner du sens aux apprentissages.
Si ces programmes ne sont pas terminés à la fin de l'année ou à la fin du cycle, ce n'est désormais plus très grave, pourvu que les élèves aient progressé : le préambule des nouveaux programmes précise clairement aux enseignants que finir le programme n'est plus un objectif en soi.

Y a-t-il des changements dans les rythmes scolaires ?
Pour l'école, il n'y a pas de changement de structure vs la réforme des rythmes scolaires de 2013.
Pour le collège, il n'y aura de baisse horaire au global. Les horaires seront répartis de manière différente entre les niveaux.

Comment va se dérouler l'accompagnement personnalisé au collège ?
L'accompagnement personnalisé (AP), jusque-là réservé aux seuls élèves de 6I, est étendu à tous les niveaux du collège et à tous les élèves (et plus seulement en soutien pour quelques uns).
En effet, tous les élèves, les plus fragiles comme les plus performants, ont des besoins qui leur sont propres pour progresser. Les accompagner dans leurs apprentissages consiste autant à leur montrer comment résoudre les difficultés qu'à leur permettre de progresser de façon autonome. C'est leur transmettre la " culture de la persévérance scolaire ".

Comment se fera le lien entre le CM2 et la 6ème ?
La continuité école-collège est garantie par un conseil école-collège (existe depuis 2014). Ce conseil se réunit au moins 2 fois par an et établit son programme d'actions pour l'année scolaire suivante ainsi qu'un bilan de ses réalisations.
Le conseil école-collège est notamment composé du principal du collège ou de son adjoint et des membres du conseil des maîtres de chacune des écoles du secteur de recrutement du collège.

En quoi consiste la réforme de l'orthographe ?
La révision de l'orthographe est déconnectée de la réforme scolaire, elle date en effet de 1990 !
ll s'agit de modifications assez mineures, notamment sur les pluriels complexes et l'utilisation de l'accent circonflexe. C'est pourquoi on parle d'orthographe "révisée" ou "rectifiée", et non réformée.
Cette révision a été très médiatisée dans le cadre de la réforme des programmes scolaires car l'orthographe révisée est la norme officielle depuis 1990, et les programmes scolaires officiels ont l'obligation de respecter l'orthographe officielle. Néanmoins les préconisations de l'Académie française n'ont aucun caractère obligatoire et les deux versions de l'orthographe sont acceptées.

Pour rappel, l'Académie française accepte les deux versions de l'orthographe.
Chez Hatier les ouvrages parascolaires au niveau collège présentent déjà les 2 orthographes le cas échéant.
Dans les manuels scolaires au Primaire, l'orthographe rectifiée est appliquée depuis 2008.
Pour éviter toute confusion avec une double orthographe pour un même mot, les manuels au collège n'appliquent pas les changements.

Qui va payer les nouveaux ouvrages scolaires ?
Le budget des communes prend en charge les ouvrages de primaire.
L'Etat allouera autour de 150 millions (50€ par élève) pour couvrir la totalité des besoins en nouveaux manuels pour le collège.

On parle beaucoup de système de notation, qu'en est-il ?
Dans le livret scolaire unique, la progression de l'élève dans la maîtrise du socle commun s'effectue désormais de la façon suivante :
1 = Maîtrise insuffisante
2 = Maîtrise fragile
3 = Maîtrise satisfaisante
4 = Très bonne maîtrise

Au quotidien : Les enseignants privilégieront une évaluation positive, en comptabilisant également les réussites, pour identifier les acquis sur lesquels s'appuyer pour progresser.

Si mon enfant a des difficultés, que va-t-il se passer ?
L'objectif du travail en cycle de 3 ans est de permettre aux enfants de progresser à leur rythme et d'éviter ainsi l'évaluation " annuelle " ; d'autre part, le travail par compétences permet d'évaluer les élèves de façon plus fine et positive
Face au cas d'un élève qui " n'a pas le niveau ", un dispositif d'accompagnement spécifique sera mis en place pour accompagner l'élève en difficulté pour lui éviter de décrocher et lui permettre de réellement se replacer dans une dynamique positive.
Néanmoins, le redoublement n'est pas totalement supprimé. Par exemple un élève qui n'a pas obtenu l'orientation qu'il désire en fin de 3e ou de 2nde peut redoubler s'il le souhaite.

Qu'en est-il de l'apprentissage sur outils numériques ?
L'objectif est d'équiper 40% des collèges en 2016 en tablettes / portables sur la classe de 5e.
Cet équipement se fait sur la base du volontariat dans le cadre d'un appel à projet : le ministère finance alors la moitié de l'équipement et alloue un budget de 30€ par élève.

Editions HatierCultura et la réforme scolaire

La réforme scolaire sur gouvernement.fr >