Des centaines de e-books à 0,99€
 

Coups de Coeur des libraires

Nos Coups de Cœur de la rentrée littéraire d'hiver

La sélection de David, de Cultura Chambray

  • Le Voyage d'Octavio

    Le Voyage d'Octavio

    Miguel Bonnefoy Livre numérique

    Prix promotionnel : 6,99 €

    Prix normal : 11,99 €

  • Intempérie

    Intempérie

    Jesus Carrasco Livre numérique
    12,99 €

Le voyage d'Octavio

Miguel Bonnefoy

Editions Rivages

L'itinéraire d'Octavio est singulier, semé d’embûches, une quête identitaire chaotique. Octavio est analphabète et son destin va basculer lorsqu'il rencontre Venezuela une comédienne qui lui apprend la lecture et dont il va tomber éperdument amoureux. Au même moment la bande de brigands pour laquelle il travaille, mené par l'impavide Rutilio, se prépare à commettre un cambriolage chez la jeune femme. Octavio prend la fuite si l'on peut dire, il s'embarque dans une aventure qui va le faire réfléchir sur son humaine condition, faire des rencontres qui vont le transformer pour mieux revenir peut-être... C'est un court roman si puissant qu'il regorge plusieurs degrés de lecture. Roman d'aventure épique, journal intime, conte philosophique il y a tout cela à la fois. On retrouve les tonalités de l'univers propre de la littérature d'Amérique du sud, on pense à Felipe Polleri, Gabriel Garcia Marquez notamment. Un premier roman littèraire, fort, original. 

Intempérie

Jesus Carrasco

Editions Robert Laffont

Sur une terre désertique, âpre, hostile à l'homme, un jeune garçon est en train de s'enfuir. Il n'a pratiquement plus de vivres ni d'eau, on ne donne pas cher de sa peau dans de telles circonstances. Au loin il voit un berger endormi et il se dit que son salut viendra de ce vieille homme, il décide de lui subtiliser sa gourde pendant son sommeil. Peine perdue il est pris en flagrant délit. Au même moment les ennemis que le jeune garçon tente de semer, approchent. Le vieille homme va s'interposer surtout qu'il y a un vieux contentieux entre lui et le chef de la bande...
C'est un livre qui a connu un succès phénoménal dans son pays d'origine, l'Espagne. On comprend pourquoi tant ce roman est implacable, une violence sourde, en suspend ne demande qu'à surgir. Tout au long du livre il se dégage une noirceur renforcée par ce climat sec. C'est l'histoire d'une vengeance aussi entre deux hommes qui se sont rencontrés par le passé réuni par ce jeune garçon apeuré. Un très bon roman abouti.

 

Nous ne sommes pas nous-mêmes

Matthew Thomas

Editions Belfond

Ce magistral roman nous brosse le portrait d'Eileen issue d'une famille irlandaise qui s'est installée aux Etats Unis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale par son père tout d'abord puis suivi de ses oncles. Eileen est une femme courageuse qui au fur et à mesure de la progression du livre va se forger des épaules solides pour supporter des parents alcooliques avant de rencontrer son mari, un homme qui va sombrer lentement dans une sorte de dépression, élever un garçon qui va devenir le souffre douleur de ses copains de lycée alors qu'il est en pleine construction et planifier à son travail toute une équipe d'aides soignantes à ses ordres. A travers le portrait d'Eileen c'est aussi celui d'une classe moyenne qui espère accrocher le rêve américain d'une réussite et d'une ascension qui lui échappe.
C'est un roman fleuve de près de 800 pages dont l'auteur aura mis dix ans pour l'écrire qui renoue avec les grandes fresques sociales de la littérature américaine. L'alcoolisme, théme récutent chez cette derniere, est un lent poison qui se dissout dans les veines des personnages, Eileen héritant de ce vice familiale qui a saccagé l'amour de ses parents. Eileen est un personnage ambivalent, elle est ambitieuse, elle espère grâce à un déménagement changer sa condition sociale alors que la famille n'a pas les moyens, mais elle est rattrapée par ses vieux fantômes. Notre auteur prend son temps pour nous décrire cette chronique familiale, il y a peu d'événements mais ils s'incrivent dans la durée par leur progression et leurs conséquences variables sur les personnages. Une belle surprise de cette rentrée d'hiver.

La Divine Chanson

Abdourahman A. Waberi

Editions Zulma

La Divine chanson est avant tout un roman qui dresse le portrait d'un immense chanteur et compositeur de Blues, un grand poète de la chanson, né à Chicago en 1949 qui n'est autre que Gil Scott-Héron, renommé pour les besoins de la fiction Sammy l'enchanteur afin, pour notre auteur, de prendre plus de liberté sur ce mythe. Le père de Sammy fut un temps footballeur professionnel qui a joué en Ecosse et au Brésil et qui va abandonner son enfant, et sa mère va s'épuiser corps et âme au travail pour améliorer.le quotidien afin de donner à son fils toutes les chances pour s'en sortir dans la vie. C'est plus souvent une certaine Lily qui va s'occuper de lui. C'est au lycée qu'il découvre la musique, lui l'élève studieux sérieux et déjà un garçon à part. Et il y a cette quête de la Divine Chanson...
Ce qui fait la singularité de ce roman c'est que le narrateur n'est autre que le chat de Sammy. Lui qui a connu plusieurs vies, ce vieux matou philosophe pose un regard affectueux sur son maître qui restera sans doute son préféré parmi tous ceux qu'il a pu avoir pendant ses nombreuses existences (un chat n'a t'il pas sept vies?). C'est avec beaucoup d'humour et de subtilité que ce matou nous décrit les étapes de la vie de Sammy, son ascension, sa chute, ses éternels retour aussi. Le roman donne à lire des tranches de vie d'un homme exceptionnel, il donne envie d'aller (re)découvrir tous ses enregistrements.

 

La sélection de Betty, de Cultura Carcassonne

Un parfum d'herbe coupée

Nicolas Delesalle

Préludes

Voici un tout premier roman brillant, épatant et trés prometteur, rempli de tendresse, de nostalgie avec un brin dhumour. Un regard sur lenfance et sur les illusions perdues des années dinsouciance. Kolia, le narrateur, la quarantaine, raconte les instants brefs de sa jeunesse où linnocence senvole peu à peu. Un petit bijou qui sent bon lodeur des foins, ou la pluie dorage, et qui nous rappelle les instants de bonheur fugace, couleur sépia.

Pourquoi ce livre : une découverte grâce à mon représentant

La petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la tour Eiffel

Romain Puertolas

Le Dilettante

Lamour donne des ailes, dit-on, en voici la preuve dans cette aventure loufoque et rocambolesque, qui ne manque pas dhumour et de dépaysement, avec un soupçon de douceur et d'émotion. Comment lirruption soudaine dun volcan islandais perturbe le voyage tant attendu de Providence Dupois, qui doit se rendre à Marrakech où lattend Zahera, sa fille adoptive chérie. Un concentréde bonne humeur, de rêve et de tendresse à lire de toute urgence.

Pourquoi ce livre : parce que le premier ma beaucoup plu il ne fallait pas rater son deuxième.

 

  • La route de Beit Zera

    La route de Beit Zera

    Hubert Mingarelli Livre numérique

    Prix promotionnel : 6,49 €

    Prix normal : 10,99 €

  • Intempérie

    Intempérie

    Jesus Carrasco Livre numérique
    12,99 €

La route de Beit Zera

Hubert Mingarelli

Stock

Le nouveau roman de Mingarelli aborde avec toujours cette écriture tout en finesse et en pudeur, la solitude, la vieillesse et la filiation, sur fond de conflit israélo-palestinien. C’est l’histoire de Stépan, un vieillard, il vit seul avec sa chienne. Tous les jours, il écrit à son fils qui a fui son pays, et il l’attend. Du Mingarelli toujours aussi fort et délicat que son roman Les quatre soldats.

Pourquoi ce livre : un auteur que je ne loupe jamais.

Intempérie

Jesus Carrasco

Robert Laffont

Magnifique premier roman à l’ambiance sombre et tendue, presque apocalyptique. Ce récit nous entraîne dans un pays où une sécheresse hors du commun bouleverse la nature et les esprits. L’ambiance est campée, mais la rencontre d’un jeune garçon et d’un berger va tout changer. L’amitié et la solidarité sont les clés d’une survie à cette violence de la nature et des hommes. Magnétique et envoûtant.

Pourquoi ce livre  le premier livre que j’ai pu lire sur ma liseuse et quelle découverte.