Des centaines de e-books à 0,99€
 
GOING PLACES : THE AUGUST DARNELLE STORY 1974 - 1982

REF : 0730003303425

GOING PLACES : THE AUGUST DARNELLE STORY 1974 - 1982

Soyez le premier à donner votre avis
  • CD
Eté 1982 : le groupe d'August Darnell Kid Creole And The Coconuts sort un album monstrueux qui va décimer les charts européens et faire d'eux la plus... Voir le descriptif
 
12,99 €

Expédié sous 14 jour(s)

Livraison gratuite en magasin
   

Descriptif

Eté 1982 : le groupe d'August Darnell Kid Creole And The Coconuts sort un album monstrueux qui va décimer les charts européens et faire d'eux la plus grosse attraction live de l'année : Tropical Gangsters et ses hits 'Annie I'm Not Your Daddy', 'Stool Pigeon' et 'I'm A Wonderful Thing Baby'. Mais que faisait-il avant 82 ? August Darnell alias Kid Creole défrichait à tout va. En 74, il crée avec son frère Dr Buzzard's Original Savannah Band, auteurs de deux tubes phénoménaux, 'Cherchez La Femme' et 'Sunshower'. Quand il plaque le groupe, le label lui offre l'opportunité de produire l'album de Machine (avec qui il créera ce hit powerdisco immortel 'There But For The Grace Of God Go I'). Travaillant dans les studios du génial Bob Blank (pionnier du son disco), il participe au projet fou de ce dernier, Aural Exciters, où se croisent tous les musiciens qui traînaient aux Blank Tapes. Ainsi, c'est la diva disco Taana Gardner qui chante 'Marathon Runner', on reconnaît la voix troublante de Lizzy Mercier Descloux sur 'Emile (Night Rate)', ou le saxo fou de James White sur les très Spector-ien 'Paradise'. C'est ce même Bob Blank qui présente August Darnell à Michael Zilkha, le Z de ZE Records. Coup de foudre : Zilkha lui demande de produire l'album de sa girlfriend Cristina. Parallèlement, le complice de Darnell, Andy Hernandez alias Coati Mundi, développe le projet Don Armando's 2nd Avenue Rhumba Band, avec la chanteuse Fonda Rae et les musiciens de la bande. En 1982, Darnell trouvera aussi le temps de travailler sur les albums des Coconuts, du groupe anglais Funkapolitan, de son nouvel alias Elbow Bones And The Racketeers, et de coproduire l'album de son ami Ron Rogers, dont le titre 'Don't Play With My Emotions' et son break maléfique s'aventurent sur des terres electrohouse dont on ne soupçonnait même pas alors l'existence. En 80, Darnell et Hernandez montent leur grand projet, Kid Creole And The Coconuts. Un pur concentré de New York, faisant le lien entre le be-bop swing et le latin funk, entre le calypso haïtien et la disco du coin, entre culture Noire et savoir-faire Blanc. L'écoute de ces disques aujourd'hui laisse rêveur. Points de rencontre imaginaire entre des époques et des styles, mixés au scalpel, tirant vers l'électronique mais sans jamais perdre les Antilles de vue, on se sait si les classer dans 'dancefloor' ou dans 'experiment'. Kid Creole, poussé par ses labels, tirera sa musique vers une voie plus 'commerciale'. Il rencontrera alors un bouleversant succès, mais laissera au placard ces neuf années de folles expérimentations. C'est cette histoire oubliée que raconte Going Places. Alors que les tubes du Kid continuent de fasciner les DJs historiques (Danny Krivit, Dimitri From Paris, Greg Wilson, Larry Levan, Derrick Carter) et chatouillent les nouveaux (D.I.R.T.Y, Todd Terje, Prins Thomas, Marco Dos Santos), cette compilation de raretés proposée par le label Strut ('Disco Not Disco') et réalisée par le parisien Guido Minisky (DJ des soirées Goldrush et créateur du magazine Antijour) tombe à point nommé pour replacer l'auguste Darnell where he belongs : parmi les meilleurs.

Fiche technique

GOING PLACES : THE AUGUST DARNELLE STORY 1974 - 1982
EAN commerce : 0730003303425
Date sortie / parution :
Libellé : STRUT
Collection (Musique) : STRUT
Support (Disque) : CD
Nombre de disques : 1

Discographie

Les avis des clients