Des idées cadeaux pour les petits et les grands
 
Grand recueil des chansons égrillardes et textes drolatiques de salle de garde

REF : 9782716315029

Grand recueil des chansons égrillardes et textes drolatiques de salle de garde

Soyez le premier à donner votre avis
La chanson de salle de garde est unique. Chargée d'Histoire, elle possède un charme particulier qui la distingue des chansons paillardes. Les traditions... Voir le descriptif
 
25,00 €

Expédié sous 10 jour(s)

Livraison gratuite en magasin
   

Descriptif

La chanson de salle de garde est unique. Chargée d'Histoire, elle possède un charme particulier qui la distingue des chansons paillardes. Les traditions de Salle de Garde remontent à la fin du Moyen Age et à la Renaissance, époque où les "Chirurgiens-Barbiers" vivaient dans le Corps de Garde de l'hôpital pour être disponibles en cas d'urgence. Au tout début du XIXe siècle, elle est l'espace mythique et convoité où l'équipe de garde vit et se soude, véritable pied de nez à la souffrance, la misère, la maladie et la mort qu'elle côtoie jours et nuits. La Salle de Garde est dirigée par l'Econome, personnage important, au pouvoir absolu, élu par ses pairs, occupant dans la salle à manger, un fauteuil majestueux, du haut duquel il peut "taxer'' celui qui déroge au Règlement. Hormis ces infractions, tout y est permis, sans le moindre tabou. Les Internes (y compris en pharmacie) peuvent en toute impunité faire des satires ou parodier leurs Patrons et leurs Chefs de Clinique. Les salles de garde furent notamment fréquentées par des parasites illustres tels Paul Verlaine à Broussais qui portait la capote bleue doublée de toile blanche, les Frères Goncourt, Sarah Bernard, Guy de Maupassant, Alfred de Musset et Théophile Gautier. Les thèmes des Chansons de Salle de Garde de ce livre sont divers : les Internes évoquent avec tendresse ou parfois férocité leurs compagnes, les infirmières et les surveillantes, leur vie à l'hôpital mais aussi les femmes de petite vertu, vectrices de morpions ou de la vérole. Ils s'en prennent aussi à leurs Patrons, au directeur de l'hôpital, au Clergé, à la Gendarmerie, à la Noblesse ainsi qu'à la Bourgeoisie dont ils sont souvent issus et où ils vont, pour certains, retourner... Souvent très anciennes, ces chansons ont su traverser le temps et sont connues de tous. Classées par thème on y retrouve "Les Pots Pourris" généralement chantés en fin de soirée. L'un des plus célèbres et des plus cotés (en bourse) a pour nom, la Peau de Couille. Et les Textes "drolatiques" dont le terme est issu de l'oeuvre "concentrique de Balzac, "les Cent Contes Drolatiques" qui feront scandale à l'époque. Enfin, les Battues traditionnelles obéissent à un code sonore bien orchestré que nous avons fidèlement transcrit. La plus célèbre est la "Périphérique".

Fiche technique

Grand recueil des chansons égrillardes et textes drolatiques de salle de garde
Auteur :
Editeur (Livre) :
Date sortie / parution :
EAN commerce : 9782716315029
Dimensions : 22.00x17.00x1.50
Poids (gr) : 610
Nombre de pages : 270

Les avis des clients