REF : 9782354791636

Jeanne d'Albret et Henri IV

Mère et fils, reine de Navarre et roi de France : La foi et l'ambiguïté Voir le descriptif
 
21,00 €

Expédié sous 10 jour(s)

   

Descriptif

Sous l'angle de la relation "mère-fils", le livre retrace le rôle de Jeanne d'Albret, la "reine huguenote", dans l'éducation et la vie publique d'Henri IV. Il permet de mieux comprendre sa personnalité et son époque, deux ou trois générations après les débuts de la Réforme. Partagé entre le protestantisme de sa mère et le catholicisme de son père et de la cour, la Saint-Barthélemy lui fera choisir la Réforme en 1576. Il est alors roi de Navarre, chef incontesté des troupes protestantes pendant les guerres de religion. Mais seul successeur au trône royal, il abjure en 1593, avec à ses côtés Catherine de Bourbon. Leurs relations traversent des périodes difficiles, Henri IV oscillant entre son statut de roi et son rôle de frère. Dès lors, le roi suivra la voie de la paix religieuse par l'Edit de Nantes (1598) et militaire par le traité de Vervins (1598). Entouré de ministres pour la plupart huguenots, il s'attache à redresser la France socialement et économiquement. Les marques de la Réforme sont perceptibles dans son action, mais la politique d'Henri IV se distingue de celle de sa mère, mais aussi des chefs huguenots ou des hommes d'Eglise : il ouvre une nouvelle voie pour conjuguer la tolérance en politique. En 1610, la France pleure le "roi de paix", mais qui comprend alors que ce début de XVIIee siècle voit disparaître un roi visionnaire, précurseur de conquêtes futures : la liberté de conscience, de pensée et la distinction entre "foi privée" et "loi publique".

Fiche technique

Jeanne d'Albret et Henri IV
Auteur :
Editeur (Livre) :
Date sortie / parution :
EAN commerce : 9782354791636
Dimensions : 22.50x15.00x1.10
Poids (gr) : 250
Nombre de pages : 150