REF : 9782714475954

SOUS LES BRANCHES DE L'UDALA

Ijeoma tombe amoureuse d'Amina. Mais nous sommes au Biafra, en 1970, la guerre civile fait rage, torturant les esprits et les corps, et deux femmes qui... Lire le descriptif

Expédié sous 6 jour(s)

Prix Cultura
 
22,00 €

Descriptif

Ijeoma tombe amoureuse d'Amina. Mais nous sommes au Biafra, en 1970, la guerre civile fait rage, torturant les esprits et les corps, et deux femmes qui s'aiment sont criminelles. Nommé pour de nombreux prix littéraires, un roman d'apprentissage impressionnant qui dénonce la violence et la barbarie que nous subissons tous, par-delà les époques et les frontières. Ijeoma a onze ans lorsque la guerre civile éclate au cœur de la jeune république du Nigeria. Son père est mort et sa mère, aussi abattue qu'impuissante, lui demande de partir quelques temps et d'aller vivre à Nweni, un village voisin. Hébergée par un professeur de grammaire et son épouse, Ijeoma rencontre Amina, une jeune orpheline. Et les fillettes tombent amoureuses. Tout simplement. Mais au Biafra, dans les années 1970, l'homosexualité est un crime. Commence alors le long et douloureux combat d'Ijeoma pour réussir à vivre ses désirs et, surtout, à comprendre qui elle est : il y aura la haine de soi, les efforts pour faire ce que l'on attend d'elle, et, enfin, la puissance des sentiments, envers et contre tous...
Déplier tout

Fiche technique

Titre :

SOUS LES BRANCHES DE L'UDALA

Auteur :

""

Editeur (Livre) :

""

Collection :

"LITTÉRATURE ETRANGÈRE"

Date sortie / parution :
EAN commerce :

"9782714475954"

Dimensions : 22.70x14.30x2.70
Poids (gr) : 425
Flags importés : Coup de coeur
Nombre de pages : 370
Déplier tout

REF : 9782714475954

Cultura aime

Ajouter un coup de coeur

Beau

Un roman très simplement écrit mais avec une poésie certaine que l’on découvre au détour d...

Un roman très simplement écrit mais avec une poésie certaine que l’on découvre au détour de petites anecdotes ou histoires toutes personnelles.
Belle leçon de vie que cette histoire d’Ijeoma.

Marie-Hélène, Cultura Montauban