Fête des mères
 

REF : 9782377530038

Sous uniforme allemand

  • Epub
De l'engagement dans la LVF à la bataille de Berlin, mémoires d'un jeune Français parti combattre sur le front de l'Est.En février 1943, déterminé... Voir le descriptif
 
14,99 €

Livre numérique

   
Offrir un livre numérique

Offrez
un livre numérique

Vous souhaitez partager votre passion pour la lecture et faire découvrir la lecture numérique par la même occasion ?
Pour cela rien de plus simple !

Cliquez sur « Télécharger » depuis la page de l’ebook de votre choix.
Cochez la case « Offrir ce produit » lors de la validation de votre panier.
Saisissez l’adresse email de la personne à qui vous souhaitez faire ce cadeau. Validez la commande.

Votre proche recevra par email un lien lui permettant de télécharger son/ses ebook(s) et vous recevrez un email de confirmation de votre commande.

Descriptif

De l'engagement dans la LVF à la bataille de Berlin, mémoires d'un jeune Français parti combattre sur le front de l'Est.

En février 1943, déterminé à participer à la lutte contre le communisme sur le front de l’Est, Jean-Marie Croisile signe son engagement au sein de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme. Un choix qui le conduira plus tard à intégrer la 33e Division SS Charlemagne avec laquelle il participera à la défense de Berlin. À l’automne 1943, c’est au tour de son jeune frère, Alain Croisile, puis de leur père, Jean Croisile, de signer un engagement au sein de la Waffen-SS. À la lumière de l’histoire, il s’agit d’un choix indéfendable qui les conduira à la fin de la guerre à affronter la Haute Cour de Justice de Colmar pour avoir « sciemment accompli des actes de nature à nuire à la défense nationale ». Au vu de l’histoire familiale, il s’agit d’un choix d’autant plus incompréhensible que le père, Jean Croisile, est un ancien héros de la guerre de 1914-1918, cinq fois blessé dans les combats, dont trois fois à Verdun, mais aussi un vétéran de la campagne de 1940 au cours de laquelle il s’est encore battu vaillamment contre l’ennemi allemand. « Je puis assurer, en toute conscience, que malgré nos pauvres moyens matériels, j’ai toujours résisté face à l’ennemi, de toutes mes forces, et s’il y avait eu en France plus de “résistants” à ce moment-là [mai 1940], il est bien certain que les événements auraient pris une tout autre tournure », déclarait d’ailleurs Jean Croisile aux jurés chargés de le juger en 1945. Construit autour du récit inédit de Jean-Marie Croisile, et complété par différentes recherches qui permettent de retracer le parcours de cette famille depuis les années 1900 jusqu’à son procès devant la Haute Cour de Justice de Colmar, Sous uniforme allemand dévoile pour la première fois, sans romantisme ni emphase, ce que fut le cheminement complet de ces hommes qui firent le choix d’aller combattre sur le front de l’Est et la réalité de ce qu’ils vécurent.

Sous uniforme allemand dévoile, pour la première fois, sans romantisme ni emphase, ce que fut le cheminement de ces hommes qui firent le choix d’aller combattre sur le front de l’Est et la réalité de ce qu’ils vécurent.

EXTRAIT

Le 11 juillet, nous embarquons en gare de Varsovie. Le voyage jusqu’à Greifenberg (Gryfów Slaski) durera trois jours. Notre itinéraire passe par Kutno, Posen (Poznan) et Stettin. Et voilà qu’après avoir quitté la Russie, nous allons aussi quitter la Pologne1. La Russie, elle, s’éloigne de nous à chaque tour de roue, de ces roues qui devaient rouler pour la victoire ; on voit encore, le long de la voie ferrée, les grands panneaux qui le proclament. La reverronsnous jamais, cette Russie, avec ses plaines infinies, les petits bois de bouleaux et de sapins, les villages d’isbas avec leur puits à balancier, les crépuscules sous un ciel immense… Bielinitchi, Beresovka, Sokolovitchi, Slavnoje, Michaelkovo, Saborje et la petite Aniouta, tous ces gens, je les ai aimés, malgré les « servitudes et grandeurs militaires ». Oui, j’ai aimé ce pays et je sais que je ne l’oublierai pas. Et maintenant, quoi qu’il arrive par la suite, je sais que cette aventure valait la peine d’être vécue. Cette pensée me rappelle quelque chose, quelqu’un : notre lieutenant Prévost. Lui, il est resté là-bas, dans la terre russe, au petit cimetière de Borissov. Nous étions, nous, sa 9e compagnie, la bande à Prévost. Je n’ai pas vraiment eu le temps de l’apprécier. Je l’ai peu connu, trop peu.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Marie Croisile est un jeune volontaire français qui a choisi, en 1943, de s'engager dans la lutte contre le communisme sur le front de l'Est.

Fiche technique

Sous uniforme allemand
Auteur :
Editeur (Livre) :
Date sortie / parution :
EAN commerce : 9782377530038
Support (Livre) : Ebook Epub
Flags importés : Nouveautés
Format Ebook : Epub
Type de protection : Digital watermarking