REF : 3760063731286

LUNA DE PAPEL

  • Vinyle
Point de « Café des jours heureux » bis à l’horizon, attendez-vous à perdre vos repères avec ce nouvel album. Reflet des derniers mouvements de la... Lire le descriptif

En stock

Prix Cultura
 
15,99 €

Descriptif

Point de « Café des jours heureux » bis à l’horizon, attendez-vous à perdre vos repères avec ce nouvel album. Reflet des derniers mouvements de la formation ? Les « nouveaux » ont désormais pris leurs marques et sont partie intégrante du groupe. Cette nouvelle création se veut aiguisée par l’expérience de chacun. C’est le premier album qui est (presque) intégralement autoproduit dans le studio maison « 33 Tour » de Nicolas Saillan et Fabien Tastet en Gironde. Les Hurlements d’Léo ont savamment assemblé les « bouts » pour hisser le génois plutôt que le foc contre vents et marées. Avec 20 ans de bouteille il faut dire qu’ils maitrisent la « jauge ». Les litres d’ivresse et d’innocence ont fait place à une savante alchimie. La richesse des arrangements n’en a que plus de saveur. Le merveilleux oud de Vincent Serrano ensorcèle, les samples électro dynamitent les compositions, la guitare de Napo Romero rocke l’ensemble, l’inébranlable Jojo swingue ses lames, les cuivres et les bois soufflent dans la finesse, c’est un vrai travail de groupe, cohérent, d’une redoutable efficacité. Une oeuvre collective. Dès l’ouverture, l’éponyme « Luna de Papel » est magnifié par la délicieuse voix d’Aurélia Campione de La Cafetera Roja. Refrain éminent, le premier titre a du corps et sera forcément un rendez-vous très attendu des concerts ! Changement de cap, « Cumbia » ramène à bord Anton Dirnberger « Twan » qui n’a pas le pied marin, échappé de son Autriche natale, mais maitrise un flow accrocheur et s’aventure en terre espagnole, embarquement immédiat pour une illustre épopée à l’huile de coude. Les textes écrits par Laurent Kebous avec la complicité de Jean Fauque « Social traitre » et « Luna de Papel », Sancho Bala sur 4 titres, Fabien Cazaubon mais également Julien Arthus, le saxophoniste et Nicolas Saillan, le batteur, ont la profondeur et la lucidité « des marginaux, des voyous, des fous, des apaches ». L’écriture plus introspective s’inscrit dans la réalité de chaque membre du groupe où chacun pose sa voix, son identité. Le coeur serré sur « Quand tu seras la bas » chanté avec l’Ogre Frédo, vibrant sur « Mourir de vivre », le point levé sur « L’appétit » avec Arno Futur et toute sa fougue, ou l’insurgé « Social traitre », la grande traversée ne ménage pas ses auditeurs et surprend à chaque virée de bord. Les Hurlements d’Léo n’en oublient pas pour autant leurs racines, le rockab’ des Hot Pants « Des hauts des bas », la fureur de No one is innocent « L’appétit » et beaucoup plus improbable la désinvolture tropicale d’un Mac DeMarco « La ferveur ». Toujours avec talent et personnalité. « Luna de Papel » déroute, épate, stupéfie, un album qui ressemble aux huit gueules cassées, aux huit aventuriers de la vie, au Léo de 2018. Il sortira le 16 mars chez le Label Ogre « Irfan ».
Déplier tout

Fiche technique

Titre :

LUNA DE PAPEL

EAN commerce :

"3760063731286"

Date sortie / parution :
Support (Disque) : Vinyle
Déplier tout

REF : 3760063731286